Quelques conseils pour draguer sur Tinder…

Tinder est à la mode – et risque fort d’y rester pendant encore quelque temps – et ce n’est pas pour déplaire aux amateurs de fails en tous genres… Photos de profil absurdes, présentations vides – de contenu comme de sens -, tout y est pour le plus grand bonheur des sociologues avides de fous-rires. Ces messieurs créent d’eux-mêmes deux pools bien distincts : d’une côté ceux qui peuvent aboutir à quelque chose, de l’autre ceux qui n’ont récolteront pas l’ombre d’un match (ou pour des raisons qui dépassent l’entendement).

Voici donc quelques conseils pour ces représentants de la gent masculine qui n’ont pas encore bien intégré les codes de la drague online…

Mettre une vraie photo de profil

C’est bien sympa, le coucher de soleil sur la plage ou la mer turquoise, mais avant de décider de passer notre lune de miel sur une île paradisiaque, on aimerait quand même bien vous voir avant de signer. Idem pour les petits chats mignons et les golden retrievers fidèles : on n’ambitionne pas de monter un refuge SPA, mais bien de rencontrer un homme en chair et en os (et avec une dose raisonnable de poils). Et je ne parlerai même pas des photos d’acteurs (vous pensez vraiment qu’on va gober que Ryan Gosling est sur Tinder ?), de super héros (no comment) ou de personnages dessinés…

Etre seul sur la photo

Vous savez quelle est la première réaction d’une fille qui vous voit avec votre meilleur pote ? Elle se demande lequel des deux cherche vraiment. Soit vous avez besoin d’un faire-valoir (c’est que vous êtes trop moche en vrai). Soit vous êtes le moins beau des deux, mais on ne sait jamais : « sur un malentendu »… Autre cas de figure : vous êtes avec une jolie fille (ou pas, d’ailleurs..). C’est votre copine ? Votre ex ? Votre meilleure amie qui nous rendra la vie impossible..? Réfléchissez un peu avant de vous afficher en compagnie : il sera toujours temps de nous présenter votre tribu quand l’heure sera venue.

Prendre la peine de rédiger une description

Soit vous êtes vraiment un dieu vivant au physique d’Apollon et, vraiment, vous ne comptez que sur ça – ça peut fonctionner. Soit il va falloir vous creuser un peu la tête. On ne vous demande pas de nous pondre une dissertation sur votre enfance, mais juste de nous donner deux-trois infos qui pourraient faire pencher la balance d’un côté ou d’un autre. Une touche d’humour n’est pas à proscrire : « femme qui rit… »

Tinder screenshotNe pas commencer une conversation par « je suis là pour du bondage »

Ca y est : vous avez ferré le poisson (et non, pas d’allusion déplacée aux morues). Reste à entamer la discussion avec elle pour lui faire remonter le filet toute seule – sinon faites-lui confiance : elle trouvera toujours un moyen de s’échapper, aussi simple que de cliquer sur « supprimer l’affinité ». Quelle que soit votre motivation, ne commencez pas par « je suis là pour du bondage ». Faut-il vraiment vous rappeler qu’il existe des sites spécialisés pour les jeux S/D ? Ou alors êtes-vous si néophyte que vous avez peur d’y aller..? Fonctionne aussi pour le S/M…

Ni par « je ne veux rien de sérieux »

C’est à peu près aussi sexy que « je cherche à me marier » ! Sérieusement ? Et si vous vous laissiez aller un peu avant d’annoncer que vous tentez de battre le record détenu par votre pote Barney qui lève à chaque coup ? Dites-vous bien une fois pour toutes que les filles ne sont pas là pour trouver le père de leurs enfants. Tout du moins pas « là, maintenant, tout de suite ». En revanche, cette option n’est pas à exclure si le « plus si affinités » se révèle convaincant et pérenne. Alors arrêtez les préjugés et faites preuve de bon sens : si ça se trouve, le match se transformera en coup d’un soir, puis de deux, puis de… Enfin, vous avez compris, non ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

15 + 12 =