Mini ou maxi la robe..?

Il y a quelques années, ma maman m’a “cédé” une robe magnifique, un OVNI fashion qui devait créer la surprise de mariages en soirées tropéziennes. Une robe à la fois longue et courte. Une robe fluide, à la coupe parfaite, signée Plein Sud : courte devant, longue derrière. De l’asymétrie en mode pile et face. La robe longue qui dévoile mieux tes jambes que le fourreau fendu de Jessica Rabbit, celle que tu peux porter en club sans avoir l’air de sortir du bal des débutantes, celle qui fait tourner les têtes et chavirer les cœurs.

Cette année, c’est Maje qui se lance sur les traces de Plein Sud avec sa robe Canard. D’ailleurs, une petite remarque sur cette dénomination : quel est le rapport entre cette robe ultra-sexy et un canard..? Parfois, j’aimerais bien entrer dans la tête des gens du marketing (ou de tout autre service) qui choisissent les noms…

Reprenons le fil de notre discussion : la robe Canard, donc. Un parfait mélange entre noir et blanc (faut-il revenir sur la tendance bien ancrée depuis quelques mois..?), court et long, sage et sexy. Oui, un savoureux mélange… Qui positionne immédiatement la Canard comme un it de saison. La savoir-faire du styliste à l’origine de cette robe est de l’avoir faite suffisamment “double” pour être portée aussi bien en ville qu’à la mer, en journée (enfin, pas si vous bossez dans une banque, quand même !) avec un petit blouson en cuir pour dédramatiser la longueur qu’en soirée avec juste un pashmina sur les épaules. Oui, la Canard possède cette espèce de particularité qu’ont certaines pièces de pouvoir s’adapter à plusieurs occasions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

douze + 4 =