Death Star Canteen, l’autre face de Dark Vador

Six opus et pas une seule fois a-ton vu le seigneur Vador se sustenter. Pas la moindre trace d’un pizza oversize, d’un burger dégoulinant de gras, ni même de sushis diététiques. Rien. A croire qu’à bord de l’étoile noire tout le monde est au régime sec. Et puis il y a eu Eddie Izzard et son interprétation quelque peu imagée, régressive juste ce qu’il faut (revenons aux sources de la double trilogie – d’ailleurs, comment appelle-t-on çà ? Une sexologie ? Une hexologie ?) et entrons dans le monde merveilleux des Lego façon étoile noire. Au programme : Darth (oui, j’aime à rappeler que son vrai nom est Darth et non Dark mauvaise “traduction” française) Vador se rend à la cantine de l’étoile noire (comme quoi, il y en avait bien une) et se retrouve dans une situation pour le moins décalée avec le pauvre serveur du self avec lequel il entame un dialogue complètement loufoque.

Alors oui, c’est en anglais – et j’aurais donc aussi bien pu rédiger cet article dans la langue de Shakespeare -, mais prenons le pari que le grotesque du sketch (si tant est qu’on puisse appeler cela un sketch) n’échappera pas aux non-anglophones.

Enjoy!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

5 + 7 =