VFNO2013 : sors ta tenue de lumière ! / VFNO2013: take your shiny outfit out!

Depuis des semaines, le hashtag VFNO2013 investissait Twitter, fortement relayé par Vogue (sans blague !). Aspirants modeux et hipsters en mal de show off préparaient l’événement religieusement. “Que vais-je porter s’il fait beau ?”, “et s’il pleut ?”, “comment je me maquille ?”, “quels accessoires pour me faire remarquer ?”, “vais-je avoir la chance d’être pris(e) en photo et de me retrouver sur un blog ?” sont autant d’interrogations qui ont occupé les esprits de ces “futures références du style” (sic !).

Pas de chance : le temps ne s’est pas prêté au jeu et la pluie était de la partie. Au temps pour les tenues d’été et le bronzage de gambettes et torses dénudés qui ne s’est montré qu’à la grâce d’une concession au froid : “oui, je me les pèle, mais regarde comment je suis encore en mode estival !”

Et nous avons effectivement pu assister à un véritable street défilé avec une avalanche de looks spécialement créés pour l’occasion (on sentait que beaucoup n’auraient pas joué cette carte en temps normal). Du fluo (oui, moi aussi, et même qu’on a pris mes chaussures en photo – et toc !), de la fourrure (mais de la peau nue en-dessous), des chapeaux (beaucoup), des talons (aiguilles, si, si – ah bah mince, j’avoue…), du lamé (argent ou or, tout était bon)… Et tout ce petit monde prenant en otage la rue Saint-Honoré fermée à la circulation pour l’occasion. Vitrines en fête, boutiques en nocturne, DJs et performers, champagne, gift bags…

Oui, au final, la VFNO c’est un peu comme le Disneyland des fashionistas et fashionistos (oui, je me permets le masculin sur ce coup-là) : t’as l’impression d’être dans un monde à part, mais quand sonnent les douze coups de minuit (bon, ok, les dix de 22h), tout disparaît et revient à la normale. Jusqu’à la prochaine fois…

/

Over the last few weeks, the VFNO2013 hashtag had invested Twitter, largely spread by Vogue (no kidding!). Wannabe hipsters yearning for show off were preparing the event. “What will I wear if the weather is good?”, “what about if it rains?”, “which makeup?”, “which accessories to be seen?”, “will I get a chance of being photographed and see myself on a famous blog?” are among the questions that came to those “future style references” (sic!).

No luck: rain joined the party. so much for the summer looks and the legs and chest tan that was only shown with a tribute to cold: “yes, I’m freezing, but see how summery I still am!”

And we actually did attend a real street show with a bunch of looks specially meant for the occasion (you could feel lots of those people wouldn’t have dresses this way in real life). Fluo (ok, I wore that too and pictures of my shoes were eventually taken), fur (but nothing underneath), hats (lots of them), high heels (yes, stilettos – woops! me too..), glitter (silver or gold, pick yours)… All this crowd invading rue Saint-Honoré whici was closed to circulation for the occasion. “Window happenings”, stores opened until late, DJs and performers, champagne, gift bags…

Finally, VFNO is a bit like a Disneyland for fashionistas and fashionistos (yes, I let myself use the maculine here): you have the impression of being in another world but, as the clock struck twelve (or more likely ten), everything gets back to normal. Until next time…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

treize − neuf =